Que’ch’infinita providensia et arte

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Celluy qui art monstra plus qu'admirable,
Et providence en l'infiny mystère,
Quand il créa l'un et l'autre hémisphère,
Et plus que
Mars
Juppiter amyable :

Venant ça bas donner clarté durable

Aux saincts escriptz, qu'avant n'avoient sincère,
Print
Pierre et
Jehan des rhetz et de misère,
Et leur fit part en son règne honnorable :

Il ne daigna vouloir à
Romme naistre,

Comme en
Judée : ainsy veult & ordonne,
Que l'humble estât sur tous aultres soit maistre.

Or un soleil d'un petit bourg nous donne
Tel, que nature et la place est ornée,
Dont entre nous si belle dame est née.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.