Lunatique

À Edgar Poe.
Dans l’herbe folle et l’ortie,

La paupière appesantie,

Rôde un chat maigre au poil roux.
Le mur dans l’ombre blafarde,

Où s’entrechoquent des houx,

Se crevasse et par les trous

La lune errante regarde.
Le chat maigre en s’étirant

De sa voix traînante et rauque

Miaule, et dans son oeil glauque

S’allume un feu transparent,
Mirage, où, spectre enivrant,

On voit danser toute nue

Hécate, au ciel inconnue.

Évaluations et critiques :

Lunatique
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Commentez ce poème pour montrer à quel point vous êtes créatif et inspiré!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x