Le Musée de marine

Au Louvre, je vais voir ces délicats modèles

Qui montrent aux oisifs les richesses d’un port,

Je connais l’armement des vaisseaux de haut-bord

Et la voilure des avisos-hirondelles.
J’aime cette flottille avec ses bagatelles,

Le carré d’Océan qui lui sert de support,

Ses petits canons noirs se montrant au sabord,

Et ses mille haubans fins comme des dentelles
Je suis un loup de mer et sais apprécier

Le blindage de cuivre et les ancres d’acier :

Car tous ces riens de bois, de ficelle et de liège
M’ont souvent fait trouver les dimanches bien courts,

Et, forçat de Paris dès longtemps pris au piége,

C’est là que j’ai rêvé le voyage au long cours.

Évaluations et critiques :

Le Musée de marine
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous avez des pensées sur ce poème? Partagez-les et faites-nous part de vos idées créatives!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x