Coupez le myrte blanc aux bocages d’Athènes

Coupez le myrte blanc aux bocages d’Athènes,

A Nîmes le jasmin ;

A Lille et dans Paris, que les roses hautaines

Tombent sous votre main,
Aux Martigues d’azur allez cueillir encore

La flore des étangs,

Pour former la couronne, amis, qui me décore

Et me garde du temps.

Évaluations et critiques :

Coupez le myrte blanc aux bocages d’Athènes
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous avez des pensées sur ce poème? Partagez-les et faites-nous part de vos idées créatives!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x