La Main D’emma

dans la consommation des siècles et des gestes à pas de forlane s'avancera l'oubli de mourir avec ta main (rosie, aimée, baisée) les yeux fixes à l'écoute de ma

débâcle à peine serai^je froid plus je t'aimai plus en moi s'ouvrait l'abîme
abîme de mes âges et de mes vœux intacte la jeunesse comme une dague au cœur toi qui m'ap pris Emma à méditer sur la théière au lieu des crânes

ô feu terrible blanc comme un linge comme un mort ou comme un drap ou comme ta peur finie à mon chevet adieu les javas les tangos des feues enfances

Jude Stéfan

Évaluations et critiques :

La Main D’emma
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous avez lu ce poème. Votre opinion compte! Laissez-nous savoir ce que vous en pensez.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x