La corrida

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Je me souviens de cette paille
Qu'un tendre jour m'avait cédé
Un cheval âpre et décidé
Qui s'en allait les yeux bandés
Faire hommage de ses entrailles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.