Vœu

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Mon peu de terre avec mon peu de jour
Et ce nuage où mon esprit embarque,
Tout ce qui fait l'âme glissante et lourde,
Saurai-je moi, saurai-je m'en déprendre?

Il faudra bien pourtant qu'on m'empaquette
Et me laisser ravir sans lâcheté
Colis moins fait pour vous, Éternité,
Qu'un frais panier tremblant de violettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.