Les danses – la pavane

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

A Paul Arène.
Dansez la Pavane au rythme câlin,

Somptueuses dames en vertugadins

Galamment offrez votre douce main

Aux beaux chevaliers.

Tournez lentement, tournez tendrement,

Comme en lassitude de folles nuictées,

Promenez vos traînes richement brodées

En cadence grave promenez vos traînes

Et puis sans fléchir vos tailles hautaines

Royalement saluez.

Tournez lentement, tournez tendrement

Cependant que sous le vertugadin

Votre cœur sanglote en peine cruelle.

Car devant vos fenêtres mêmes ce matin

Après un dernier baiser sur vos seins

Votre amant tomba sous la dague mortelle

D’un traître spadassin.

Dansez la Pavane au rythme câlin

Cependant que flambent les bûchers du Saint-

Office, et que pleurent les psaumes de Calvin.

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.