Tu me lias de tes mains blanches,

Tu me lias de tes mains fines,

Avec des chaînes de pervenches

Et des cordes de capucines.
Laisse tes mains blanches,

Tes mains fines,

M’enchaîner avec des pervenches

Et des capucines.

Évaluations et critiques :

Ariette
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Partagez votre interprétation de ce poème et faites-nous part de vos idées créatives!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x