J’ai du goût pour la flâne

J’ai du goût pour la flâne, et j’aime, par les rues,

Les réclames des murs fardés de couleurs crues,

La Redingote Grise, et Monsieur Gallopau ;

L’Hérissé qui rayonne au-dessous d’un chapeau ;

La femme aux cheveux faits de teintes différentes.

Je m’amuse bien mieux que si j’avais des rentes

Avec l’homme des cinq violons à la fois,

Bornibus, la Maison n’est pas au coin du Bois ;

Le kiosque japonais et la colonne-affiche…

Et je ne conçois pas le désir d’être riche.

Évaluations et critiques :

J’ai du goût pour la flâne
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Commentez et laissez-nous savoir ce que vous pensez de cette poésie!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x