Forêt brûlée

On voit ce grand fond de vallée

Fuligineux sous les cieux ronds :

Là, terrain, herbes, rameaux, troncs,

Toute une forêt fut brûlée !
D’elle, si verte et si peuplée,

Qui, si fière, portait son front,

Narguait le vent, raillait l’affront

Du tonnerre et de la gelée,
Il reste la place… raclée,

Croupissante et noire, meublée

D’un seul arbre, cuit tout de bon :

Un paysage de charbon

Dans un gouffre de la vallée !

Évaluations et critiques :

Forêt brûlée
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Commentez ce poème pour montrer à quel point vous êtes créatif et inspiré!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x