La voix du vent

Les nuits d’hiver quand le vent pleure,

Se plaint, hurle, siffle et vagit,

On ne sait quel drame surgit

Dans l’homme ainsi qu’en la demeure.
Sa grande musique mineure

Qui, tour à tour, grince et mugit,

Sur toute la pensée agit

Comme une voix intérieure.
Ces cris, cette clameur immense,

Chantent la rage, la démence,

La peur, le crime, le remord…
Et, voluptueux et funèbres,

Accompagnent dans les ténèbres

Les râles d’amour et de mort.

Évaluations et critiques :

La voix du vent
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Partagez votre opinion sur ce poème et montrez-nous ce que vous pensez de la créativité de ce poète!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x