Je sais rouler une amourette

En cigarette,

Je sais rouler l’or et les plats !

Et les filles dans de beaux draps !
Ne crains pas de longueurs fidèles :

Pour mûles mes pieds ont des ailes ;

Voleur de nuit, hibou d’amour,

M’envole au jour.
Connais-tu Psyché ? – Non ? – Mercure ?…

Cendrillon et son aventure ?

– Non ? –… Eh bien ! tout cela, c’est moi :

Nul ne me voit.
Et je te laisserais bien fraîche

Comme un petit Jésus en crèche,

Avant le rayon indiscret…

– Je suis si laid ! –
Je sais flamber en cigarette,

Une amourette,

Chiffonner et flamber les draps,

Mettre les filles dans les plats !

Évaluations et critiques :

Guitare
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Commentez et laissez-nous savoir ce que vous pensez de cette poésie!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x