Conclusion

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

J’ai rêvé les amours divins,

L’ivresse des bras et des vins,

L’or, l’argent, les royaumes vains,
Moi, dix-huit ans, Elle, seize ans.

Parmi les sentiers amusants

Nous irons sur nos alezans.
Il est loin le temps des aveux

Naïfs, des téméraires voeux!

Je n’ai d’argent qu’en mes cheveux.
Les âmes dont j’aurais besoin

Et les étoiles sont trop loin.

Je vais mourir saoul, dans un coin.

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.