J’ai cette nuit goûté les plus douces douceurs

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

J’ai cette nuit goûté les plus douces douceurs

Du breuvage des dieux, de la manne prisée,

Du miel, du sucre doux, de la douce rosée,

Que l’aube en larmoyant répand dessus les fleurs.
Sur le point que la nuit retire ses horreurs

Pour faire plate au jour, j’ai ma lèvre posée

Sur la lèvre vermeille, où mon âme embrasée

Avec Amour humait mille douces liqueurs.
Songeant, il me semblait qu’Amour dessus ta bouche,

Digne tant seulement que l’Amour même y touche,

Amoureux s’en allait, ta lèvre suçotant,
Puis saoulé de douceur, faisait place à mon âme.

Ô Songe bienheureux, s’il durait tout autant

Que dure mon amour, mon tourment et ma flamme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.