Le soir qu’Amour vous fit en la salle descendre

Le soir qu’Amour vous fit en la salle descendre

Pour danser d’artifice un beau ballet d’amour,

Vos yeux, bien qu’il fût nuit, ramenèrent le jour,

Tant ils surent d’éclairs par la place répandre.
Le ballet fut divin, qui se soulait reprendre,

Se rompre, se refaire, et tour dessus retour

Se mêler, s’écarter, se tourner à l’entour,

Contre-imitant le cours du fleuve de Méandre.
Ores il était rond, ores long, or étroit,

Or en pointe, en triangle en la façon qu’on voit

L’escadron de la grue évitant la froidure.
Je faux, tu ne dansais, mais ton pied voletait

Sur le haut de la terre ; aussi ton corps s’était

Transformé pour ce soir en divine nature.

Évaluations et critiques :

Le soir qu’Amour vous fit en la salle descendre
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Partagez votre opinion sur ce poème et montrez-nous ce que vous pensez de la créativité de ce poète!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x