Chanson : Philis, vous vous plaignez…

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

(orthographe modernisé)
Philis, vous vous plaignez que je n’ai point d’esprit

À vous parler de mon martyre.

Hélas ! ignorez-vous qu’un mal que l’on peut dire

N’est jamais si grand que l’on dit ?
Un Amant dit assez quand il est interdit,

Quand il languit, quand il soupire ;

Mais apprenez, Philis, qu’un mal que l’on peut dire

N’est jamais si grand que l’on dit.
(orthographe ancienne)
Philis, vous vous plaignez que je n’ay point d’esprit

A vous parler de mon martyre.

Helas ! ignorez-vous qu’un mal que l’on peut dire

N’est jamais si grand que l’on dit ?
Un Amant dit assez quand il est interdit,

Quand il languit, quand il souspire ;

Mais aprenez, Philis, qu’un mal que l’on peut dire

N’est jamais si grand que l’on dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.