Soir de Montmartre

Décor d’encre. Sur le ciel terne

Court un fil de fer :

Mansarde où l’on aima, vanterne

Sans carreaux, où l’on a souffert.
Une enfant fait le pied de grue

Le long du trottoir.

Le bistro, du bout de la rue,

Ouvre un oeil de sang dans le noir ;
Tandis qu’on pense à sa province,

A Faustine, à Zo’…

Mais c’est pour Lilith que j’en pince :

Autres chansons, autres oiseaux.

Évaluations et critiques :

Soir de Montmartre
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Partagez votre poésie avec le monde! Quelle est votre opinion sur ce poème?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x