Rose d’hiver

Près des buis frissonnants, un matin de décembre,S’ouvrit en mon jardin une rose d’hiver.Ses pétales flavescents ornés de filets d’ambre,Jaillissaient d’un gracieux sépale à peine ouvert. Quelques flocons frôlaient son humide corolleComme offerte aux baisers déposés par la bise.Elle dansait ainsi qu’une flammerole…De quel amour secret se serait-elle éprise ? Ô comme elle était belle…