Quand je t’ai raconté l’histoire

Quand je t’ai raconté l’histoire

De mon amour grave, inquiet,

J’ai pensé que je t’effrayais,

J’ai cru que tu n’y pourrais croire.

Mais sans honte, sans peur, sans gloire,

Tu m’as dit que tu me croyais.
— Tu m’as dit ces mots nécessaires,

D’une voix sûre, et doucement;

Quel autre cadeau peux-tu faire

À ce cœur qui jamais ne nient

Que de constater simplement

Mon immense dépouillement ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.