Arrivant au logis pour un petit quart d’heure…

Arrivant au logis pour un petit quart d’heure

Que le passant y doit seulement sejourner,

Il ne s’adonne point à rompre et retourner,

Demolir ou bastir le lieu de sa demeure;
Estranger vagabond sur la terre peu seure,

Ne travailles point tant à briguer et vener

Ces honneurs que tu dois bien tost abandonner,

Que vivre en tel estat qu’heureusement tu meure.
Tu ne fais qu’arriver et peut estre demain

La mort mettra sur toy son homicide main,

Te contraignant de choir dans la fosse profonde ;
Ceus des siecles premiers ainsi de lieus en lieus

Habitoint dans les creus ou sous les chesnes vieus,

S’avouant estrangers et pelerins du monde.a

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.