Par des chemins de fleurs, au temple qu'on voit là,

Des prêtresses s'en vont. Leurs bandes triomphales

Dansent cyniquement au rythme des crotales.

Jamais tissu discret alors ne les voila.

Vénus veut des honneurs. C'est sa fête, et voilà

Que la ville s'éveille. Et les chastes Vestales

S'enfoncent tour à tour dans l'ombre de leurs stalles,

Et le dieu de l'amour sourit dans sa cella.

Mais quel éclat nouveau, quel merveilleux effluve,

Environnent ton front, malheureuse cité ?

Le ciel met-il un nimbe à ta lubricité ?

Sur la ville en amour, l'implacable Vésuve

Étendait, lourdement, ce grand linceul de feu

Que vingt siècles d'efforts n'ont soulevé qu'un peu !

Léon Pamphile Le May

Évaluations et critiques :

Pompei
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Commentez ce poème pour montrer à quel point vous êtes créatif et inspiré!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x