Hommage a jules verne

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Nos souvenirs ont parcouru Vingt mille lieues sous les mers frôlant les vaisseaux disparus les noyés aux lèvres amères

Bille d'agathe bille d'acier plumier chinois réglisse zan cartables noirs et tablier porte-plume à vue du Mont-Blanc

Livre d'étrenne rouge et or qu'il est loin qu'il est loin ce temps et la Bégum et tout son or ne te le rendront pas pourtant

J'ai perdu la trace aujourd'hui des trois Anglais au Pôle Nord Les jours s'en vont les ans ont fui les grands aventuriers sont morts

Les capitaines de quinze ans en ont quatre-vingts bien sonnés Les flots qui s'en vont moutonnant emportent épaves les années

Je cherche au centre de la terre les deux explorateurs errants Comme eux je vais je viens

et j'erre enfant du Capitaine Grant

Où est la Maison à Vapeur l'obus pour aller dans la lune Il ne te reste que ton cœur Où sont les coureurs de fortune

Le Nautilus a disparu avec Nemo et ses chimères avec Kéraban le têtu avec les Robinsons de terre

Trop de naufrages trop d'oubli rongent le bois rouillent le 1er Toutes les voiles sont pourries et tous les marins sont à terre

Desperado grand Jules Verne Prince des Iles et du mystère voici ton pavillon en berne et ton navire solitaire

Les nuages glissent dans les nues Le cœur attend le cœur espère Nos souvenirs ont parcouru Vingt mille lieues sous les mers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.