Ordre

Arrêtez les chiens sur les routes

Et les charrettes à bœufs.

Qu'ils retournent vers leur source!

Il s'agit d'être réveillé comme la foudre qui va

tomber-Que le vent dur comme fer
Casse les oiseaux contre terre!

Je ne veux plus, cœur traître, de tes salutations

dans ma poitrine,
Je te veux triangulaire, séché au soleil des tropiques
Durant trente jours.

Après quoi,

Rasez de près la
Terre.
Faites-en

Une fille terrorisée

Et qui n'aura d'autre toit

Que de tourner sur soi-même.

Évaluations et critiques :

Ordre
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x