Hier et aujourd’hui

Toute la forêt attend que la statue abaisse son bras

levé.
Ce sera pour aujourd'hui.

Hier on avait pensé que ce serait peut-être pour hier.

Aujourd'hui on en est sûr, même les racines le savent
Ce sera pour aujourd'hui.

J'avance en écrasant des ombres sur la route

Et leur plainte est si faible

Qu'elle a peine à me gravir

Et s'éteint petitement avant de toucher mon oreille.

Je croise des hommes tranquilles

Qui connaissent la mer et vont vers les montagnes;

Curieux, en passant, ils soupèsent mon âme

Et me la restituent repartant sans mot dire.

Quatre chevaux de front aux crillères de nuit

Sortent d'un carrefour, le poitrail constellé.

Ils font le tour du monde

Pensant à autre chose

Et sans toucher le sol.
Les mouches les évitent.

Le cocher se croit homme et se gratte l'oreille.

Évaluations et critiques

Hier et aujourd’hui
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x