La maisonnette blanche

Rondel.
Ce serait une maison blanche,

Tuiles roses et volets verts,

Dans l’azur calme et le grand air,

Là-bas, sur ce coteau qui penche.
A ma fenêtre, dans les branches,

Je cisèlerais de beaux vers.

Tuiles roses et volets verts :

Ce serait une maison blanche.
Là, seul, je passerai[s] dimanches,

Jours de semaine, étés, hivers,

Et du haut de mon belveder

Je goûterais cette revanche,

O Sort, d’avoir ma maison blanche !

Évaluations et critiques :

La maisonnette blanche
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous êtes un poète créatif ? Alors, partagez votre opinion sur ce poème et faites-nous savoir ce que vous en pensez!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x