Me dois-je taire encore, Amour, quelle apparence ?

Me dois-je taire encore, Amour, quelle apparence?

Jamais esprit ne fut forcé comme le mien:

Il faut ou dénouer ou rompre ce lien,

Et d’un dernier effort tenter ma délivrance.
Trop de discrétion nuit à mon espérance;

Enfin je veux savoir ou mon mal ou mon bien,

Et quitter ce respect qui ne sert plus de rien

Que d’un sot exercice à ma persévérance.
Mon amour ne veut plus servir si lâchement,

Elle ôtera bientôt ce faible empêchement,

Rien plus ne me saurait obliger à me taire.
Philis se rit d’un mal qu’elle me voit celer,

Et me juge un enfant qui ne saurait rien faire,

Puisque comme un enfant je ne saurais parler.

Évaluations et critiques :

Me dois-je taire encore, Amour, quelle apparence ?
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous êtes un poète inspiré? Laissez-nous vous entendre et donnez votre avis sur ce poème!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x