Le feu me dévore

Le feu me dévore quand le froid ne me hurle pas jusqu’à l’os

et je tombe des heures entières dans une catalepsie où la démence

de mes rêves installe un autre enfer.
30 Avril 1947

Évaluations et critiques :

Le feu me dévore
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Votre voix compte! Partagez votre opinion sur ce poème et faites-nous part de vos impressions.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x