Parcours

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

J’ai de ma salive étroite tenu liquide le sang

l’empêchant de se perdre aux squames oublieux

J’ai chevauché sur des mers incertaines

les dauphins mémorants

inattentif à tout

sauf à recenser le récif

à bien marquer l’amer

J’ai pour l’échouage des dieux réinventé les mots

où j’ai pris pied nous avons défoncé la friche

creusé le sillon modelé l’ados
çà et là piquant bout blanc après bout blanc

ô Espérance

l’humble degras de ta bouture amère

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.