Tutélaire

De verre

de ponces

de vols épars d’oiseaux

à travers la dentelle hurlant

toute île est des Telchines

féroces tourneurs en rond

Alors

chevauchant l’étincelle

que les fées entrelacent leurs cerceaux de palombes
Dressée à les frapper au mufle et les faire reculer

je ne vois que toi

en face des monstres jaillie
Toi contre les cyclones

toi contre la vague dévorante

toi contre l’avancée des volcans et leur alerte de pieuvres

toi contre les malebêtes de la nuit

toi les défiant d’un geste plus fou

l’outrage et le prodige

toi toi toi

Grande ombre tendre

hagarde d’un dernier et tutélaire regard

Évaluations et critiques :

Tutélaire
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous avez des pensées sur ce poème? Partagez-les et faites-nous part de vos idées créatives!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x