Chant de la pauvresse

Le Roi Cophetua regarda la mendiante…

(Vieille ballade anglaise)
Je vais cherchant… le temps est bas…

Sur une route abandonnée

Mon pays qui n’arrive pas.

Tous les jours sont partis. L’année

Sans me voir tourne autour de moi…

Pourquoi ?…
Je ne sais où mon cœur absent

M’appelle au loin dans sa contrée…

Je ne sais où… Le Roi passant

Sur le chemin m’a rencontrée.

Pourquoi s’approche-t-il de moi ?

Pourquoi ?…
Pourquoi… le ciel ne voit pas clair,

La lumière est mal réveillée…

Me regarde-t-il de cet air

Plein de tendresse émerveillée,

Moi qui suis pâle et pauvre, moi ?…

Pourquoi ?…
Pourquoi coule-t-il de ses yeux

Sur moi que nul m’a regardée

Tant de bonheur silencieux

Que m’en voilà toute inondée

Et presque plus belle qui moi ?…

Pourquoi ?…
Pourquoi vous trompez-vous si tard

À m’aimer ? Je ne suis parée

Que de mon ombre… Quel brouillard,

Ô Roi, vous a l’âme égarée

Dans le désert qui mène à moi ?

Pourquoi ?…
Le Roi passant… Qu’il a raison,

Mon ami Roi qui m’a quittée !

…………….

Je vais cherchant une maison

Que j’ai par mégarde habitée

Un soir qui n’était pas à moi…

Pourquoi ?…

Évaluations et critiques :

Chant de la pauvresse
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Partagez ce que vous ressentez après avoir lu ce poème. Nous voulons savoir ce que vous en pensez!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x