Bergère

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Vous que j’aimai sous les grands houx,

Aux soirs de bohême champêtre,

Bergère, à la mode champêtre,

De ces soirs vous souvenez-vous ?

Vous étiez l’astre à ma fenêtre

Et l’étoile d’or dans les houx.
Aux soirs de bohême champêtre

Vous que j’aimai sous les grands houx,

Bergère, à la mode champêtre,

Où donc maintenant êtes-vous ?

— Vous êtes l’ombre à ma fenêtre

Et la tristesse dans les houx.

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.