À M. et Mme R. D…, à l’occasion de leur mariage

Voici la saison des pervenches :

Par les ravins et les closeaux,

L’ombre palpite sous les branches,

Les rayons dorment sur les eaux.
Les pommiers sont en robes blanches ;

Pan soupire dans les roseaux ;

C’est l’Été qui prend ses revanches :

Mariez-vous, petits oiseaux !
La vie est belle à son aurore ;

Mais la rose qui vient d’éclore

Peut perdre en un jour sa couleur.
Pour mieux fixer la destinée,

Voici la saison fortunée :

Mariez-vous, jeunesse en fleur !
(1900)

Évaluations et critiques :

À M. et Mme R. D…, à l’occasion de leur mariage
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Votre avis est important! Que pensez-vous de ce poème? Partagez-le avec nous!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x