Tu me donnes enfin la paix

Tu me donnes enfin la paix

Par cet excès de toi; l’aisance

Se répand en moi; tu te tais

Et tu réponds à mon silence.

— Je n’ai plus à questionner,

Plus à perdre, plus à gagner,

Rien à savoir, rien à nier;

Je suis, dans l’ombre où je repose,

Insensible comme les choses… .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.