Rose d’hiver

Près des buis frissonnants, un matin de décembre,
S’ouvrit en mon jardin une rose d’hiver.
Ses pétales flavescents ornés de filets d’ambre,
Jaillissaient d’un gracieux sépale à peine ouvert.

Quelques flocons frôlaient son humide corolle
Comme offerte aux baisers déposés par la bise.
Elle dansait ainsi qu’une flammerole…
De quel amour secret se serait-elle éprise ?

Ô comme elle était belle ! Un peu triste peut-être 
Quand elle eut revêtu sa robe nivéenne.
De froids rayons de lune éclairaient la fenêtre

D’où je la contemplais. Mais sous la neige, étreinte
Comme dans le linceul ardent de la géhenne,
Ses pétales brûlaient…et j’entendais leur plainte…

21 janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.