Ahmed Mejjati

Ahmed Mejjati est l’homme qui a ancré la poésie marocaine dans le mouvement de la modernité arabe, dont il est objectivement l’un des fondateurs. Ses œuvres se caractérisent par leur langue vernaculaire et un style lyrique qui réunit les cultures arabe, berbère, française et espagnole. Il a remporté de nombreux prix dont, récemment, le Prix des écrivains arabes francophones de cette année pour son œuvre “Pour les vieux murs qui auraient besoin d’une couche de peinture”.
  • Poèmes
  • Biographie
  • Photos

Né en 1936 à Casablanca.
Après des études universitaires à Damas, il enseigne à la faculté des lettres de Rabat où il présentera une thèse de doctorat portant sur la crise de la modernité dans la poésie arabe.

Ahmed Mejjati est l’homme de l’ancrage de la poésie marocaine dans le mouvement de la modernité arabe, dont il est objectivement l’un des fondateurs. Le fait que son œuvre se soit construite dans la « périphérie » (le centre ayant été considéré, jusqu’à une date récente, comme se situant en Egypte et surtout au Proche-Orient) confère à son entreprise un autre mérite, d’autant que sa production s’est limitée à un seul livre réunissant des textes publiés de façon éparse entre 1962 et 1985. On sait de lui qu’il a parfois mis des années à écrire et récrire un seul poème.

Tant de rigueur, de respect de la belle ouvrage nous ont valu des pièces au pesant intégral d’une vie d’épreuves intérieures, d’une quête inlassable, d’un travail acharné sur l’exiguïté des mots face à l’ampleur de la vision qu’exige toute poésie fondatrice. C’est à la fois un marginal meurtri et un maître reconnu par ses pairs qui s’est éteint en 1995 à Rabat.

Ahmed Mejjati

Nationalité : Maroc
Date/Lieu de naissance :1936, Casablanca, Maroc
Date/Lieu de décès :octobre 1995
Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp