Les Déesses posent

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Parfois, une déesse pose

(Hébert du moins s’en est vanté),

Entr’ouvrant son voile argenté

Dans un reflet de apothéose.
Votre portrait prouve la chose

Par son air de divinité ;

César y mit la majesté,

Et Vénus le sourire rose.
Des perles à l’éclat tremblant

Ruissellent sur votre col blanc

Comme des gouttes de lumière.
Mais si le collier vous manquait

Vous seriez dans une chaumière

Reine encore avec un bouquet !
18 mars 1868.

Théophile GAUTIER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.