Il n’est que dans l’espace…

Il n’est que dans l’espace où l’on célèbre, que la plainte

peut marcher, la nymphe de la source pleurée,

veillant afin que ce qui de nous se condense

sur le même rocher demeure transparent
qui porte les autels et les portiques.

Vois, sur ses épaules tranquilles naître

l’aube de sa conscience d’être

la plus jeune parmi les sœurs dans l’âme.
Le bonheur sait et le désir avoue, —

la plainte seule apprend encore ; ses mains de jeune fille

comptent des nuits durant l’ancien désastre.
Mais tout à coup, d’un geste oblique et inexpert,

elle tient pourtant une constellation de notre voix

dans le ciel que son haleine ne trouble pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.