Ondes – Voyage

ADIEU AMOUR NUAGE QUI FUIS

ET N’A PAS CHU PLUIE FÉCONDE
REFAIS LE VOYAGE DE DANTE
TÉLÉGRAPHE
OISEAU QUI LAISSE

TOMBER

SES AILES PARTOUT
OÙ VA DONC CE TRAIN QUI MEURT AU LOIN

DANS LES VALS ET LES BEAUX BOIS FRAIS DU

TENDRE ÉTÉ SI PALE
LA DOUCE NUIT LUNAIRE ET PLEINE D’ÉTOILES
C’EST TON VISAGE QUE JE NE VOIS PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.