Oiseaux

L’exil s’en va ainsi dans la mangeoire des astres

portant de malhabiles grains aux oiseaux nés du temps

qui jamais ne s’endorment jamais

aux espaces fertiles des enfances remuées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.