Je suis déjà dans la marche des morts

Je suis déjà dans la marche des morts

Et cette étincelle qui t’éclaire

M’apporte une résurrection impalpable

Comme une silencieuse poussière

Je m’aperçois qu’il ne reste rien en toi

Qui ne soit taché de douleur

Et je te regarde émerveillé malgré tant d’amertume

De colère et de haine en moi

Est-il possible que tu sois semblable à ce miroir

Entrecroisant au-delà

L’enchevêtrement sans fin des lignes qui te soutiennent

Tu es entrée dans l’égarement du prodige

Qui retourne et qui dépouille à jamais

Et je me tiens épouvanté

Par ce pouvoir dont tu es frappée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.