Je suis avec toi sur la terre des morts

Je suis avec toi sur la terre des morts

Sur la terre la plus réelle sur la terre la plus amère

Et c’est peut-être ma seule victoire

De penser qu’elle ne m’est plus étrangère

La terre si vieille où j’ai vécu

Comme un mendiant dans la déchéance

Terre surréelle irréelle et surréelle

Dans une immense fournaise de désirs et

d’existences pétrifiées

Terre où je me reconnais

Parmi ceux qui les premiers ont aiguisé les silex

Un vieux geste

Comme celui que j’ai retrouvé pour t’aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.