Dimanches (C’est l’automne…)

C’est l’automne, l’automne, l’automne…..

Le grand vent et toute sa séquelle!

Rideaux tirés, clôture annuelle!

Chute des feuilles, des Antigones,

Des Philoméles,

Le fossoyeur les remue à la pelle…
(Mais, je me tourne vers la mer, les Intelligents !

Et tout ce qui n’a plus que les noirs grognements!

Ainsi qu’un pauvre, un pâle, un piètre individu

Qui ne croit en son Moi qu’à ses moments perdus….)
Mariage, ô dansante bouée

Peinte d’azur, de lait doux, de rose,

Mon âme de corsaire morose,

Va, ne sera jamais renflouée!…

Elle est la chose

Des coups de vent, des pluies, et des nuées.
(Un soir, je crus en Moi! J’en faillis me fiancer!

Est-ce possible… Où donc tout ça est-il passé!…

Chez moi, c’est Galathée aveuglant Pygmalion!

Ah! faudrait modifier cette situation…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.