Cousin, parle toujours des vices en commun

Cousin, parle toujours des vices en commun,

Et ne discours jamais d’affaires à la table,

Mais surtout garde-toi d’être trop véritable,

Si en particulier tu parles de quelqu’un.
Ne commets ton secret à la foi d’un chacun,

Ne dis rien qui ne soit pour le moins vraisemblable

Si tu mens, que ce soit pour chose profitable

Et qui ne tourne point au déshonneur d’aucun.
Surtout garde-toi bien d’être double en paroles,

Et n’use sans propos de finesses frivoles,

Pour acquérir le bruit d’être bon courtisan.
L’artifice caché, c’est le vrai artifice :

La souris bien souvent périt par son indice,

Et souvent par son art se trompe l’artisan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.