Comme cette pierre

Comme cette pierre

Ma face a été battue et rougie

Mais elle se maintient silencieuse et comme cette

pierre

Ses meurtrissures révèlent une histoire qui la garde

Et ma face où elle avait pressenti je ne sais quelles

paroles

S’était penchée sur ses lèvres mais elle s’est

souvenue

Qu’elle était taillée pour le vent brutal

Car l’interdit fut jeté

Sur ma face dévorée de larmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.