Combien a-t-on fait aux fleurs…

Combien a-t-on fait aux fleurs

d’étranges confidences,

pour que cette fine balance

nous dise le poids de l’ardeur.
Les astres sont tous confus

qu’à nos chagrins on les mêle.

Et du plus fort au plus frêle

nul ne supporte plus
notre humeur variable,

nos révoltes, nos cris -,

sauf l’infatigable table

et le lit (table évanouie).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.