Ballade des souris

Où trouver la côte et la mer

Groënland, Afrique, Islande, Espagne,

Où je pourrais m’en aller fier,

Moi qui n’ai pas trouvé mon pair ?

J’ai la misère pour compagne

Et dans l’appartement désert

On n’entend pas un souffle d’air.

Les souris sont à la campagne.
Mais par ce temps de pain très cher

Où l’on perd le beurre qu’on gagne,

Malgré qu’il fasse rose et clair,

On me donne un conseil d’hiver :

 » Allez-vous-en sur la montagne

Vous vivrez d’un rien dans l’éther.  »

Je pars, quittant le monde amer,

Les souris sont à la campagne.
Et je devrais, chaussé de vair

Comme l’empereur Charlemagne,

Mener le monde avec du fer,

Riant du ciel et de l’enfer
Et de la prison, et du bagne

Et du cimetière et du ver,

Ayant sous le front un éclair,

Les souris sont à la campagne.
Malgré les vents Borée, Auster,

Chaste Muse, ôte un peu ton pagne,

Livre-moi librement ta chair.

Les souris sont à la campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.