De mon Encre

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Saviez-vous que la terre était blanche
Depuis quand demande qui se penche
Une alouette ou un lézard
Une source ou un érable
Depuis leur dis-je que le buvard
Du ciel accoudé à ma table
Et devant le soleil ouvert
Leur dis-je à tous ceux-là qui sont dehors
Depuis que le buvard du ciel mauve
A bu l'encre de notre petit lampion
Comment cela monsieur demande un cheval chauve
Eh bien pour en savoir plus long
Montez donc tous jusqu'à ma chambre
Ils ont tous bien tenu la rampe
Et les voici autour de moi qui meus
Mes mains autour d'un rouleau bleu
De buvard cloué au mur et le déplie
Ô bouvreuils moutons chemins bouleaux
Cris de l'aile du sang de la pierre de l'eau
Ames sitôt anxieuses cœurs accomplis
Chacun savait tremblant se reconnaître
Parmi les taches d'encre de la planète !

Jean-Philippe Salabreuil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.