Le Parnasse

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Je me représente plutôt les poètes dans un lieu qu'à travers le temps.
Je ne considère pas que Malherbe, Boileau ou Mallarmé me précèdent, avec leur leçon. Mais plutôt je leur reconnais à l'intérieur de moi une place.
Et moi-même je n'ai pas d'autre place que dans ce lieu.
Il me semble qu'il suffit que je m'ajoute à eux pour que la littérature soit complète.
Ou plutôt : la difficulté est pour moi de m'ajouter à eux de telle façon que la littérature soit complète.
... Mais il suffit de n'être rien autre que moi-même.

Francis Ponge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.