Je passe mon exil parmi de tristes lieux…

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Je passe mon exil parmi de tristes lieux,

Où rien de plus courtois qu’un loup ne m’avoisine,

Où des arbres puants fourmillent d’écurieux,

Où tout le revenu n’est qu’un peu de résine,
Où les maisons n’ont rien plus froid que la cuisine,

Où le plus fortuné craint de devenir vieux,

Où la stérilité fait mourir la lésine,

Où tous les éléments sont mal voulus des cieux.
Où le Soleil, contraint de plaire aux destinées,

Pour étendre mes maux allonge ses journées,

Et me fait plus durer le temps de la moitié;
Mais il peut bien changer le cours de sa lumière,

Puisque le Roi perdant sa bonté coutumière

A détourné pour moi le cours de sa pitié.

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.